Loading...
L’archipel des saisons (2014) Violoncelle et chœur mixte 2017-09-27T01:02:08+00:00

Project Description

L’archipel des saisons

Seize miniatures concertantes pour violoncelle et chœur mixte
Haïkus de Kobayashi Issa, Murakami Kijyô, Yosa Buson et Matsuo Bashô
(2014)
Durée : 16’
Création mondiale le 22 mai 2014 en l’abbaye de L’épau, par Henri Demarquette et l’ensemble Sequenza 9.3 sous la direction de Catherine Simonpietri.

Zansétsou-ya » :

 » Hareu-no Oumi » :

« Yaré Outsouna » :

« Ishi Kawa-wo  » :

« Oô-Botareu » :

« Ori-tori-tè » :

« Kouroganè-no » :

« Tsouya Tsouya-to » :

« Youki Dareuma » :

Pour obtenir la partition, adressez une demande à l’association Alcmène dans la rubrique Contact

L’ARCHIPEL DES SAISONS

Seize miniatures concertantes pour violoncelle et chœur mixte

Haïkus de Kobayashi Issa, Murakami Kijyô, Yosa Buson et Matsuo Bashô

1-4 → Printemps pour violoncelle et chœur de femmes

5-8 → Eté pour violoncelle et chœur mixte

9-12 → Automne pour violoncelle et chœur d’hommes

13-16 → Hiver pour violoncelle et chœur mixte

L’image de l’archipel définit bien la conception de cette œuvre, qui peut être appréhendée tout autant comme un ensemble d’îles, de pièces brèves indépendantes, que comme un tout organique à l’intérieur duquel tous les enchaînements sont musicalement possibles.

Bien entendu, eu égard à la teneur des textes, le cycle naturel des saisons offrira toujours l’ordre le plus logique.

Nature et climat sont des constantes dans la poétique traditionnelle des haïkus, notamment chez ces 4 poètes des XVIIème, XVIIIème et XIXème siècles.

Une ligne (3 vers de 5, 7 et 5 pieds) leur suffit pour peindre simplement un moment d’éternité.

Le choix des textes a été déterminé par l’usage subtil des onomatopées et des allitérations, source sonore si vivifiante, si nourricière.

Le violoncelle soliste, symbole de permanence parmi les mutations qui l’entourent, traverse l’œuvre avec ses couleurs saisonnières multiples.

L’ensemble vocal tient ici le rôle de l’orchestre des concertos et présente diverses facettes suivant les saisons concernées: voix de femmes pour l’éveil printanier, voix d’hommes pour les couleurs nostalgiques de l’automne, chœur mixte pour l’intensité estivale et l’engourdissement résigné de l’hiver.

Mes chaleureux remerciements à Kaoli Isshiki pour son aide et ses conseils précieux.

Patrick Burgan

Textes

I – Printemps (violoncelle et 6 voix de femmes)

1 – Zansétsou-ya / Goô Goô-to Foukeu / Matsou-no Kazè 50 sec
残雪や ごうごうと吹く 松の風 (Haïku de Murakami Kijyô)
Le vent souffle fort (Fffffff)sur le pin où la neige s’éternise

2 – Patchi Patchi-to / Tsoubaki Saki-keri / Soumi Kébeuri 20 sec
ぱちぱちと椿咲(さき)けり炭けぶり(Haïku de Kobayashi Issa)
Floup, le camélia fleurit et le charbon crépite

3 – Hareu-no Oumi / Hinemoseu Notari / Notari kana 1 mn 50 sec
春の日のつるつる辷る樒(しきみ)かな (Haïku de Yosa Buson)
La mer, au printemps, vague nonchalamment toute la journée

4 – Horo horo-to / yamabouki tchir(l)ou-ka / Takino oto 1 mn 15 sec
ほろほろと 山吹(やまぶき)散るか 滝(たき)の音(Haïku de Matsuo Bashô)
Fleur qui s’éfeuille (Flllllll) dans un bruit de cascade

 II – Eté (violoncelle et choeur mixte)

5 – Yaré Outsouna / Haè-nga Té-wo Sseureu / Ashi-wo Sseureu 1 mn
やれ打つな はえが手をする 足をする(Haïku de Kobayashi Issa)
“Hé ! Ne me tue pas !” La mouche se frotte la main et les pied (Bzzz) comme pour supplier

6 – Gari Gari-to / Takè Kadjiri-keri / Kiriguiriseu 55 sec
がりがりと竹かじりけりきりぎりす(Haïku de Kobayashi Issa)
Crounch! La sauterelle croque le bambou

7 – Ishi Kawa-wo / Dzabeu Dzabeu Watareu / Kiguiseu kana 1 mn 30 sec
石川をざぶざぶ渡る雉(きぎす)哉 (Haïku de Kobayashi Issa)
Splish splash ! Le faisan traverse la rivière énergiquement

8 – Oô-Botareu / Yeurari Yeurari-to / Toôri kéri 20 sec
石川をざぶざぶ渡る雉(きぎす)哉 (Haïku de Kobayashi Issa)
Sssssss… La grande luciole plane ; elle est passée devant mes yeux

III – Automne (violoncelle et 6 voix d’hommes)

9 – Kaido-ô-wo / Kitchi kitchi-to Tobeu / Battta kana 1 mn
街道を キチキチととぶ ばったかな(Haïku de Murakami Kijyô)
Le criquet saute (Tic tic)sur la grande route déserte, juste devant moi

10 – Ori-tori-tè / Harari-to Omoki / Seuseuki kana 50 sec
おりとりて はらりとおもき すすきかな (Haïku de Murakami Kijyô)
J’ai pris dans ma main une lourde tige (Brrouou) d’herbe à éléphant

11 – Kouroganè-no / Aki-no Fou-ou-rin / Nari-ni keri ca 1 mn 40 sec
くろがねの 秋の風鈴(ふうりん) 鳴りにけり (Haïku de Murakami Kijyô)
Tiens ? La clochette en fer noir a sonné cet automne ? Le son de l’été…

12 – Karè Seuseuki / Kasari Kasari-to / Yoakè tari 35 sec
かれ芒(すすき)かさりかさりと夜明たり(Haïku de Kobayashi Issa)
Voici l’aube, la tige est morte (crac crac) ; c’est la fin de l’automne

IV – Hiver (violoncelle et choeur mixte)

13 – Tsouya Tsouya-to / Tsouyou-no Ori-tareu / Yakèno kana 1 mn
つやつやと露のおりたるやけ野哉 (Haïku de Kobayashi Issa)
Dans un bruit lumineux (Crrrrrr!), le givre est tombé sur la prairie des herbes mortes

14 – Youki Dareuma / Hoshi-no Oshaberi / Pètcha Keutcha-to 1 mn
雪だるま 星のおしゃべり ぺちゃくちゃと (Haïku de Kobayashi Issa)
Bonhomme de neige, tout seul, tu écoutes le bavardage des étoiles (bla bla bla…)

15 – Yoî-sougui-ya / Hashira Miri Miri / Kan-nga Ireu ca 1 mn 30 sec
宵過(すぎ)や柱ミリミリ寒が入(いる)(Haïku de Kobayashi Issa)
Tard dans la nuit, le froid pénètre (crrrrac) le poteau

16 – Fouyou garè-ni / Mera Mera Kiyeureu / Warabi kana 1 mn 30 sec
冬枯にめらめら消(きゆ)るわら火哉 (Haïku de Kobayashi Issa)
Déjà la mort de l’hiver ; un feu de paille s’éteint (Shric Shric) doucement

Projet Vocello