Loading...
Deux poèmes de Victor Hugo (1985) Voix égales et voix d’hommes 2017-01-19T22:24:45+00:00

Project Description

Deux poèmes de Victor Hugo

2 voix d’enfants et 1 voix d’homme
(1985)
Durée : 4’35’’
1. Viens, une flûte invisible, durée : 1’50’’ – 2. Hier au soir, durée : 2’45’’
Editions Jobert

2 voix d’enfants et 1 voix d’homme

LES POÈMES

Viens ! – une flûte invisible

Viens ! – une flûte invisible
Soupire dans les vergers. –
La chanson la plus paisible
Est la chanson des bergers.

Le vent ride, sous l’yeuse,
Le sombre miroir des eaux. –
La chanson la plus joyeuse
Est la chanson des oiseaux.

Que nul soin ne te tourmente.
Aimons-nous! aimons toujours ! –
La chanson la plus charmante
Est la chanson des amours.

Victor Hugo (« Les contemplations »)

Hier au soir
Hier, le vent du soir, dont le souffle caresse,
Nous apportait l’odeur des fleurs qui s’ouvrent tard ;
La nuit tombait ; l’oiseau dormait dans l’ombre épaisse.
Le printemps embaumait, moins que votre jeunesse ;
Les astres rayonnaient, moins que votre regard.
Moi, je parlais tout bas. C’est l’heure solennelle
Où l’âme aime à chanter son hymne le plus doux.
Voyant la nuit si pure et vous voyant si belle,
J’ai dit aux astres d’or : Versez le ciel sur elle !
Et j’ai dit à vos yeux : Versez l’amour sur nous !
Victor Hugo (« Les contemplations »)